OU CA PARLE

Au corps à corps de l'effusion il se peut que la parole en dise trop, comme dans la colère. Il se peut aussi qu'elle dise peu, comme dans l'amour. Qu'en est-il lorsqu'elle articule l'hallucination ou l'expérience psychotique ? Dans l'étrange imbroglio du délire et de la poésie, la parole du fou, se déjouant des normes du langage, élabore parfois un éblouissant trop-plein de sens.Voici soixante-quinze phrases volées à des déments, soixante-quinze brèves présentées à la manière d'aphorismes. Est-ce divagation ou poésie ? Au lecteur de s'en faire l'idée. L'auteur, lui, s'est contenté de collecter son matériau dans des hôpitaux psychiatriques, y mêlant des citations de Friedrich Nietzsche et d'Antonin Artaud. Des œuvres de l'artiste Dominique Baur conduisent ce voyage insolite en terre de folie.